Obtenir la part équitable des investissements dans les infrastructures maritimes

Alors que l’ensemble du réseau des voies navigables des Grands Lacs et du Saint-Laurent fonctionne à 50 pour cent de sa capacité et que le volume des cargaisons qui empruntent la voie maritime du Saint-Laurent était en hausse de 9 pour cent en 2017 et presque de 7 pour cent en 2018, la possibilité s’offre à nous de poursuivre sur cette lancée et d’accroître la quantité de marchandises en ayant recours au transport maritime pour atténuer la congestion sur nos autoroutes.

Le transport maritime en eaux intérieures et sur les côtes contribue grandement à la réussite économique et commerciale de l’Amérique du Nord, alors que l’activité économique atteint les 60 milliards de dollars CAN. en plus de procurer 329 000 emplois uniquement dans la région binationale des Grands Lacs et du Saint-Laurent.  Ces chiffres soulignent l’importance du transport maritime lorsqu’il s’agit de faciliter les échanges au pays et outre frontière, ainsi que des partenariats partout sur la planète.

On dépense plus de 7 milliards de dollars dans les infrastructures des ports et des voies navigables, ainsi que dans les nouveaux navires écologiques pour rendre le système binational de navigation sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent plus sûr, plus efficace et plus évolué sur le plan écologique.  Les deux tiers de cet investissement proviennent du secteur privé.

Les investissements que réalise continuellement le gouvernement pour améliorer les infrastructures portuaires, la voie navigable et les autres liaisons intermodales représentent la clé du succès de ce corridor commercial binational.