Algoma Harvester - Classe Equinox
Paul A. Desgagnés - Navire-citerne à double coque
CSL Whitefish Bay - Classe Trillium

De nouveaux navires plus verts pour les Grands Lacs et le Saint-Laurent

Au cours des 10 dernières années, plus de 4 milliards $ ont été investi dans la rénovation et la construction de nouveaux navires domestiques et océaniques dotés de la dernière technologie en matière de moteurs et de conceptions de coques permettant de réduire la consommation de carburant et les émissions atmosphériques; de doubles coques afin d’éviter les déversements en cas d’accident; et des systèmes de manutention du fret capables de réduire la poussière et les résidus des cargaisons.

Les armateurs canadiens ont investi plus de 2 milliards $ dans le renouvellement de la flotte.  Voici quelques exemples de certains des navires ultramodernes qui sillonnent maintenant les Grands Lacs et la voie navigable du Saint-Laurent.

  • Entre 2012 et 2015, le Groupe CSL de Montréal a ajouté quatre nouveaux autodéchargeurs et deux vraquiers sans apparaux à sa flotte canadienne sur les Grands Lacs. Entre autres améliorations, ces navires de la classe Trillium sont dotés d’une nouvelle technologie de moteur et d’un nouveau concept de coque qui réduisent la consommation de carburant et les émissions atmosphériques, ainsi que des équipements à autodéchargement de dernière génération afin de prévenir les déversements de marchandises et réduire le bruit dans les ports. En savoir plus.
  • Depuis 2013, l’Algoma Central Corporation de St. Catharines a ajouté sept nouveaux navires à sa flotte nationale dans le cadre de son programme de renouvellement Equinox. Un huitième nouveau navire arrivera en 2019. Tous les navires de la classe Equinox sont munis d’épurateurs de gaz d’échappement en circuit fermé qui éliminent les émissions de soufre générées par la combustion du carburant. De plus, ces navires consomment en moyenne 45 pour cent moins de carburant que leurs prédécesseurs. Algoma compte également trois transporteurs de ciment qui évoluent dans les Grands Lacs et sur la voie maritime du Saint-Laurent dans le cadre de sa coentreprise des transporteurs de ciment NovaAlgoma.  Le NACC Québec est muni d’un épurateur de gaz d’échappement hybride qui fonctionne en eau douce et en eau salée, tandis que le NACC Alicudi comporte un système de traitement des eaux de ballast.  En savoir plus.
  • Groupe Desgagnés de Québec a investi la somme de 200 millions de dollars dans la construction de quatre navires-citernes pour transporter de l’asphalte, du bitume et des produits chimiques dans les Grands Lacs et le Saint-Laurent, sur la côte et dans l’Arctique. Trois de ces quatre navires, soit le Damia Desgagnés, le Mia Desgagnés et le Paul A. Desgagnés, sont déjà opérationnels. Les navires sont propulsés par des moteurs bicarburant permettant l’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL), de carburant diesel marin (CDM) ou de mazout lourd (ML). Il s’agit là d’une première pour des navires marchands au Canada. En utilisant le gaz naturel comme principale source d’énergie, le Damia Desgagnés, par exemple, parviendra à réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de près de 25 pour cent grâce à la réduction de la teneur en carbone du gaz naturel; à réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOX) de plus de 85 pour cent grâce au processus de combustion en mélange pauvre réalisé par le moteur du navire; et à éliminer presque complètement les émissions d’oxyde de soufre (SOX), puisque le gaz naturel contient très peu de soufre; alors que les émissions de particules dans l’atmosphère seront pratiquement inexistantes en raison de la combustion efficace du gaz naturel.  En savoir plus.