L’industrie du transport maritime accueille favorablement l’intention du gouvernement de construire de nouveaux brise-glace

Le 2 août 2019 – L’industrie canadienne du transport maritime accueille favorablement l’annonce que le gouvernement fédéral a faite aujourd’hui qui consiste à lancer un appel d’offres dans le but de construire six nouveaux brise-glace pour le Saint-Laurent, le Canada atlantique et l’Arctique.

« Ces nouveaux brise-glace contribueront à assurer la réussite à long terme des industries et des communautés canadiennes qui dépendent du transport maritime douze mois par année afin de livrer des marchandises aux marchés chez nous et ailleurs autour du monde, » de dire Bruce Burrows, président de la Chambre de commerce maritime, qui représente les armateurs, les ports et les clients du transport maritime qui évoluent dans les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, sur la côte est et dans l’Arctique.

« Les services de brise-glace de la Garde côtière canadienne sont indispensables afin d’assurer que le système de navigation sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent demeure une porte d’entrée fiable aux échanges commerciaux.  Nous continuerons de collaborer avec le gouvernement pour nous assurer que des brise-glace adéquats sont également disponibles sur les Grands Lacs, sur le fleuve Saint-Laurent, ainsi que sur les côtes est et de l’Arctique. »

De façon générale, les navires transportent plus de 230 millions de tonnes métriques pour une valeur dépassant les 100 milliards de dollars sur la voie navigable des Grands Lacs et du Saint-Laurent, injectant ainsi plus de 60 milliards de dollars dans l’activité économique et procurant 329 000 emplois au Canada et aux États-Unis.

Cette contribution économique ne devrait qu’augmenter, alors que les ports et leurs clients investissent dans le but d’accroître la capacité de la voie navigable.

« La construction d’un navire est un long processus, » déclare Burrows. « Nous sommes ravis que le gouvernement s’engage à construire de nouveaux brise-glace maintenant pour nous préparer à faire face au changement climatique et à l’augmentation des cargaisons auxquels nous assistons déjà. »

Membres de la Chambre de commerce réalisent également des activités dans l’Arctique, où le transport maritime représente souvent l’unique façon d’approvisionner les communautés et les projets de développement économique.

Plus de 100 000 Canadiens habitent dans l’Arctique canadien. La majeure partie des Canadiens qui vivent en Arctique dépendent du transport maritime pour acheminer les denrées indispensables de la vie à leurs communautés, depuis les aliments et le carburant, jusqu’aux véhicules, en passant par les matériaux de construction.Les produits essentiels, comme le bois d’oeuvre nécessaire afin de rénover les maisons, un nouveau véhicule pour la famille ou un guichet automatique pour un village, dépendent tous du transport maritime. Les projets de ressources dans l’Arctique dépendent également du transport maritime lorsqu’il s’agit de transporter l’équipement, le carburant et les fournitures ou pour acheminer leurs produits sur le marché.

Au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 130 intervenants de l’industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d’importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre défend une politique et une réglementation sécuritaires, durables, harmonisées et concurrentielles qui reconnaissent les avantages considérables du système de transport maritime sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, ainsi que dans les régions côtières et arctiques.

Relations avec les médias

Julia Fields
Chambre de commerce maritime
613-294-8515