Les céréales canadiennes ouvrent la voie à une lente reprise du transport maritime sur la Voie maritime du Saint-Laurent

Le 20 août 2020– Les 3,9 millions de tonnes métriques de marchandises qui ont transité par la Voie maritime du Saint-Laurent en juillet démontrent que les statistiques pour la saison 2020 du transport maritime continuent lentement de s’améliorer. Les cargaisons en juillet ont permis aux cargaisons totales (du 1eravril au 31 juillet) d’atteindre 15,6 millions de tonnes, à peine 8 pour cent de moins lorsqu’on compare à la même période en 2019.

Les cargaisons de minerai de fer à ce jour (en baisse de 13 pour cent), de charbon (en baisse de 16 pour cent), de vrac sec (en baisse de 12 pour cent) et de vrac liquide (en baisse de 20 pour cent) ont été compensées en partie par la vigueur des céréales canadiennes (en hausse de 13 pour cent) et des marchandises générales, comme les éoliennes (en hausse de 4 pour cent).

« Il est formidable de constater la vigueur continue des cargaisons de céréales canadiennes, qui ont contribué à compenser des baisses importantes dans les principaux secteurs, comme le minerai de fer, le vrac sec et le pétrole, » déclare Terence Bowles, PDG de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent. « La voie maritime représente un corridor d’exportation essentiel qui permet aux agriculteurs canadiens de rejoindre les marchés mondiaux pendant la pandémie. Nous espérons que les chiffres concernant les céréales resteront forts alors qu’arriveront les nouvelles récoltes à l’automne. »

Le port de Thunder Bay continue d’accueillir des cargaisons de céréales supérieures à la moyenne. Il s’agit là d’un reflet de la demande internationale constante de blé au cours de la pandémie mondiale, » de dire Tim Heney, PDG du port de Thunder Bay. « Nous prévoyons des cargaisons de céréales importantes cet automne, alors que les agriculteurs canadiens se préparent en vue d’une des 5 récoltes les plus importantes de l’histoire. »

Les cargaisons ayant transité à ce jour par le port de Thunder Bay ont dépassé les 4,7 millions de tonnes, ce qui est environ 17 pour cent de plus que le tonnage en cette période de la saison du transport maritime l’an dernier.

Pendant ce temps, le port de Windsor poursuit sur sa lancée estivale depuis l’ouverture tardive de la Voie maritime et l’arrivée de la pandémie de COVID-19. « Nous continuons de voir les cargaisons de céréales (en hausse de 18,9 pour cent) venir en tête, alors que les volumes d’agrégats, de sel et de pétrole s’approchent des niveaux de 2019, » affirme Steve Salmons, président et chef de la direction du port de Windsor. « Nous continuons également d’assister à une baisse considérable des cargaisons d’acier (diminution de 68 pour cent) qui est principalement attribuable aux effets du commerce et de la pandémie. »

Le tonnage en juillet 2020 au port de Windsor était en hausse de 7,7 pour cent par rapport à juillet 2019, alors que le tonnage total à ce jour reste 4,6 pour cent moins élevé à ce jour pour l’année.

###

Flickr – Télécharger les photos du transport maritime sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent :

https://www.flickr.com/photos/marinecommerce/albums/72157657049769546

Au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 130 intervenants de l’industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d’importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre défend une politique et une réglementation sécuritaires, durables, harmonisées et concurrentielles qui reconnaissent les avantages considérables du système de transport maritime sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, ainsi que dans les régions côtières et arctiques.

Relations avec les médias :

Julia Fields

Chambre de commerce maritime

jfields@cmc-ccm.com

(613) 294-8515