Promo Block

 

Une saison exceptionnelle pour la voie navigable grâce à une année «remarquable» pour les céréales et l'acier

December 9, 2014

 

 

COMMUNIQUÉ

Le 9 décembre  2014, OTTAWA – Il reste moins d'un mois avant la fin de la saison. Les expéditions de fret sur la voie maritime du Saint-Laurent devraient dépasser 2013 après une année remarquable pour les exportations de céréales et les importations d'acier.

D'après la Corporation de Gestionde la Voie Maritimedu Saint-Laurent, les expéditions totales de marchandises ont atteint 34,6 millions de tonnes pour la période du 25 mars au 30 novembre – en hausse de 5 pour cent par rapport à la même période l'an dernier. La direction de la voie maritime prévoit que la saison se terminera en avant de l'an dernier avec un écart comparable.

Les expéditions de céréales (Canada et É.-U.) ont atteint les 10,1 millions de tonnes, soit 44 pour cent de plus qu'en 2013. Ce total comprend la plus importante quantité de céréales canadiennes ayant emprunté la voie maritime au cours de cette période en 13 ans. Une augmentation subite des cargaisons de céréales des Prairies tout au long de l'année fait en sorte que le port de Thunder Bay connaîtra sa meilleure saison en 16 ans, alors que les exportations de céréales de l'Ontario dans des ports, comme Hamilton, Windsor, Goderich et Port Colborne ont également affiché une hausse considérable cet automne.

La remontée dans les secteurs de la construction et de la fabrication automobile au Canada et aux É.-U. a propulsé de 80 pour cent les cargaisons d'acier en provenance des É.-U. qui ont atteint 2,2 millions de tonnes cette saison. Les ports d'Oshawa, Hamilton et Windsor ont tous affiché des augmentations majeures des importations d'acier.

Près de 2 millions de tonnes de nouvelles activités ont également contribué à compenser les baisses de cargaisons de minerai de fer et de charbon cette année. Les granules de bois européen arrivant dans le port de Thunder Bay et destinées à la génératrice municipale de Mission Island représentent un exemple de nouvelle cargaison. Cependant, près d'un cinquième de l'ensemble des nouvelles activités concernent les importations de sel destinées à des villes, telles Detroit, Toledo et Milwaukee. Ces importations ont permis de répondre à la demande considérable de sel de voirie provenant de mines locales et destiné aux  villes, aux municipalités, aux entreprises, aux écoles, ainsi qu'aux hôpitaux. Les cargaisons de sel sont en hausse de 47 pour cent pour atteindre 3 millions de tonnes.

Citations

  • Bruce Hodgson, directeur du développement des marchés, Corporation de Gestionde la Voie Maritimedu Saint-Laurent— Après une année de récoltes considérables et un regain de l'activité économique en Amérique du Nord, nous prévoyons terminer la saison d'expédition en avant de 2013. Près de deux millions de tonnes de nouveau trafic ont également utilisé la voie maritime du Saint-Laurent cette saison, dont une partie a emprunté d'autres portes d'entrée, tel le golfe du Mexique en passant par le fleuve Mississippi. Nous espérons miser sur ces réussites en 2015.»
  • Stephen Brooks, président de la Chambre de commerce maritime— «Les exploitants de navire, les ports et la voie maritime n'ont ménagé aucun effort pour assurer la réussite de la présente saison après un départ retardé en raison de la météo et de l'état des glaces. L'industrie de la navigation maritime a investi des sommes considérables dans les infrastructures et dans les nouveaux services, alors qu'il est passionnant de constater les nouvelles activités qui en ont découlé.»
  • David Cree, PDG de l'administration portuaire de Windsor —«Les cargaisons en partance du quai Ojibway de la mine de sel de Windsor étaient en hausse de 26 pour cent à la fin d'octobre, alors que des barges naviguaient sans arrêt sur la rivière Détroit et à bord d'autres transporteurs intérieurs acheminant le sel aux collectivités dans la région des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Les exportations de céréales de l'Ontario étaient également en hausse de 10 pour cent, alors que les expéditions de fret en général ont augmenté de 50 pour cent tandis que l'acier faisait son entrée dans le port des industries automobiles locales et d'entreprises de fabrication de matériaux de construction. Ces tendances se sont toutes poursuivies en novembre et nous prévoyons que tel sera le cas au cours du dernier mois de la saison.»
  • Tim Heney, PDG de l'administration portuaire de Thunder Bay — «Le port de Thunder Bay est sur la voie afin de connaître sa meilleure saison en 16 ans, alors que les cargaisons totales cette année sont en hausse de 46 pour cent par rapport à l'an dernier. Les céréales des Prairies remportent la palme alors que plus de 7 millions de tonnes ont emprunté nos terminaux jusqu'ici, mais nous avons également constaté des augmentations dans les domaines du sel de voirie, de la potasse et des marchandises générales. De plus, nous avons annoncé en novembre que, la saison prochaine, nous offrirons aux entreprises régionales la possibilité d'expédier des volumes réduits de fret vers l'Europe dans le cadre d'un service mensuel régulier. Ce navire peut transporter de tout, depuis les conteneurs et la machinerie, en passant par les marchandises classiques, le vrac et l'acier de manière à offrir toutes sortes de possibilités pour l'avenir.»
  • Donna Taylor, PDG de l'administration portuaire d'Oshawa — «Ce fut une année formidable pour le port d'Oshawa. Il ne reste qu'un mois avant la fin de la saison de navigation et le port devrait dépasser ses volumes de fret de l'an dernier, alors que le tonnage à la fin d'octobre était en hausse de 30 pour cent par rapport à la même période il y a un an. Les tonnages sont plus élevés qu'on ne l'avait prévu grâce à la demande constante de barres d'armature d'acier qu'on utilise pour la construction de condominiums dans la région du Grand Toronto. Avec sa nouvelle plate-forme de chargement de plusieurs millions de dollars et son nouvel embranchement de voie ferrée qu'on devrait compléter cette année, le port est bien placé pour répondre à la demande croissante des clients actuels et à venir du port.»

 

Faits en bref

 

  • L'industrie maritime binationale, que représentent les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent, génère 35 milliards de dollars de recettes pour les entreprises en plus d'assurer 227 000 emplois aux É.-U. et au Canada.

 

Flickr

 

Téléchargez des photos du site Flickr de la CCM à l'adresse:

https://www.flickr.com/photos/marinecommerce

https://www.flickr.com/photos/marinecommerce/15790639238/

https://www.flickr.com/photos/marinecommerce/15790678220/

 

Quelques mots au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 150 intervenants de l'industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d'importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre représente les intérêts de ses membres en s'attaquant aux problèmes gouvernementaux qui touchent le transport maritime. Ses activités de défense s'adressent au fédéral, aux gouvernements des états et des provinces, ainsi qu'aux municipalités.

 

Relations avec les médias

Julia Fields

Chambre du commerce maritime

613-294-8515