Promo Block

 

Les responsables du transport maritime sur les Grands Lacs et la voie maritime dévoilent la liste de souhaits du gouvernement pour 2018

January 18, 2018

COMMUNIQUÉ

Pour publication immédiate

Ottawa, Ontario – Bruce Burrows, président de la Chambre de commerce maritime, dévoilait aujourd'hui une liste de souhaits à l'intention des responsables de l’élaboration des lois et des politiques dans le but de miser ainsi sur l’élan économique qu’on constate dans le domaine du transport maritime sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, ainsi que sur les côtes du Canada et des États-Unis.

« L’année 2017 nous a permis d’assister à une augmentation considérable du nombre de cargaisons grâce à la reprise économique mondiale et à de nouvelles occasions d’affaires pour nos membres. Cependant, la fin de saison ardue qu’on a connue alors que les navires parvenaient difficilement à avancer dans la glace après un froid digne de l’Arctique nous a rappelé que les défis peuvent survenir même au cours des meilleures années, » de dire M. Burrows. « Cela est venu souligner l’importance d’un système de transport maritime concurrentiel, doté des ressources nécessaires et flexible qui fait la promotion de nos ambitions en matière de progrès économique et environnemental. »

La Chambre de commerce maritime tient ainsi son Dîner annuel du Club maritime à Toronto plus tard aujourd'hui, un événement phare au cours d’une semaine de rencontres pour l’industrie qui attire une foule de plus de 200 cadres supérieurs du Canada et des États-Unis dans les domaines du transport maritime, de l’industrie et de l’agriculture, ainsi que des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et locaux.

La liste des priorités auxquelles la CCM désire s’attaquer en 2018 comprend :

  • Un climat empreint d’harmonie et d’efficacité des deux côtés de la frontière canado-américaine, dont une des priorités ultimes consiste à trouver pour la région une solution à l’eau de ballast qui protège notre environnement tout en étant fonctionnelle et réalisable sur le plan économique.
  • Les conditions de glace difficiles au cours des dernières semaines sont venues souligner l’urgence de moderniser et d’accroître les ressources de la Garde côtière en matière de brise-glace. Les gouvernements des dieux côtés de la frontière ont fait de l’investissement dans les infrastructures publiques un aspect primordial de leurs plates-formes politiques au cours des deux dernières années. Le temps est venu pour la marine d’obtenir la part qui lui revient.
  • La Loi sur le pilotage au Canada fait présentement l’objet d’un examen et il est essentiel de réformer les aspects clés, dont la gouvernance et le besoin de modernisation pour tenir compte de l’impact des nouvelles technologies sur les services et les coûts de pilotage. La CCM espère un rapport positif de Marc Grégoire, le président de l’examen, et s’attend à ce que le gouvernement du Canada agisse rapidement et qu’il procède à des changements importants.
  • La réduction des émissions de carbone demeure une priorité sur la liste des souhaits des programmes publics et politiques. La CCM souhaite que le gouvernement reconnaisse que les navires transportent nos marchandises de manière plus économique tout en réduisant les émissions et qu’ils représentent un élément important de la solution. Alors que l’industrie du transport maritime ne ménage aucun effort pour réduire encore davantage son empreinte de carbone, la CCM insiste pour dire qu’à l’instar de l’industrie du transport aérien, le transport maritime est une activité d’envergure internationale et qu’il est vital que nous réalisions des progrès vers une solution mondiale au défi que représente le changement climatique.

Burrows termine en ces termes : « Mon souhait ultime pour 2018 consiste à nous retrousser les manches et à travailler en étroite collaboration avec les députés fédéraux et provinciaux, ainsi que les autres responsables des deux côtés de la frontière pour élaborer des politiques et des programmes complémentaires qui facilitent la croissance tout en reconnaissant les avantages considérables de l’industrie maritime sur les plans environnemental et social.

-30-

 

Flickr

Téléchargez les photos consacrées au commerce maritime sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent : https://www.flickr.com/photos/marinecommerce/albums/72157657049769546

 

Au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 130 intervenants de l’industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d’importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre préconise des politiques et des règlements sûrs, durables, harmonisés et concurrentiels qui reconnaissent les avantages considérables qu’offre le système de transport maritime sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, ainsi que dans les régions côtières et l’Arctique.

 

Relations avec les médias

Julia Fields

Chambre de commerce maritime

613-294-8515