Promo Block

 

Les exportations de céréales qui empruntent la Voie maritime du Saint-Laurent sont en hausse de 7,5 %

August 15, 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour publication immédiate

Le 15 août 2018 – Les cargaisons totales ayant emprunté la Voie maritime du Saint-Laurent entre le 29 mars et le 31 juillet ont atteint 16,5 millions de tonnes métriques grâce aux exportations de céréales et aux projets de construction sur les Grands Lacs.

« Après un démarrage retardé, les cargaisons transitant par la voie maritime ont repris du terrain tout au long de la saison et affichent maintenant le rendement exceptionnel qu’on avait connu l’an dernier. Les exportations de céréales vers l’Europe poursuivent sur leur lancée en raison d’un important report de 2017. Les récoltes considérables qu’on prévoit en 2018 devraient permettre de maintenir le rythme au cours de l’automne, » de dire Terence Bowles, président et chef de la direction de la Corporation de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Les cargaisons de céréales qu’on a transportées à ce jour sur la voie maritime (incluant les céréales en provenance des États-Unis et du Canada) ont totalisé 4,2 millions de tonnes métriques, en hausse de 7,5 pour cent par rapport à la même période en 2017. Les cargaisons de céréales canadiennes, qui représentent 3,3 millions de tonnes métriques, étaient en hausse de 3 pour cent, alors que les céréales américaines voyaient leurs cargaisons augmenter de presque 32 pour cent.

Les silos à céréales des Prairies au port de Thunder Bay sont occupés depuis plusieurs semaines. Pour la deuxième fois en 20 ans seulement, les volumes de céréales en juillet ont dépassé les 800 000 tonnes métriques. Cette poussée fait en sorte que ces volumes atteignent ceux qu’on a connus au cours de la saison précédente et dépassent de cinq pour cent la moyenne de cinq ans.

Tim Heney, président et chef de la direction de l’administration portuaire de Thunder Bay, a déclaré : « Nous nous attendons avec optimisme à un autre automne où les mouvements de céréales seront considérables à Thunder Bay. Le report des Prairies est plus élevé que la normale pour cette période de l’année, en particulier en Saskatchewan d’où provient la majeure partie des céréales qui empruntent la voie maritime. Les livraisons récentes de céréales confiées au CN et au CP s’annoncent de beaucoup supérieures à ce qu’elles étaient l’an dernier. »

L’année demeure aussi excellente pour les céréales au port de Hamilton. On a expédié près d’un million de tonnes métriques cette saison, alors que près de 60 pour cent sont des exportations de maïs récolté en Ontario.

Les cargaisons de charbon à ce jour représentent également un point fort positif sur la Voie maritime du Saint-Laurent, alors qu’elles totalisent 1,2 million de tonnes métriques, en hausse de 33 pour cent par rapport à la même période l’an dernier. Les cargaisons de liquides en vrac ayant transité à ce jour par la Voie maritime, ce qui comprend, entre autres, les produits de pétrole et d’asphalte, ont totalisé 2,3 millions de tonnes métriques – en hausse de 25 pour cent. Les cargaisons de vrac solide sont en baisse de 9 pour cent en raison d’une baisse des cargaisons de sel. Cependant, dans la catégorie du vrac solide, les cargaisons de pierre ont augmenté de 27 pour cent et de 26 pour cent en ce qui concerne le ciment.

Ces tendances ont été ressenties au port de Hamilton. À la fin de juillet, le charbon et le coke destinés aux aciéries poursuivaient sur leur lancée en dépassant de près de 40 pour cent les volumes qui ont transité dans ce port au cours de la même période en 2017, alors que le minerai de fer est demeuré stable jusqu’à présent si on le compare à l’an dernier. Plus de 187 000 tonnes métriques de produits, comme l’essence et le carburant diesel, ont transité jusqu’ici par le port au cours de la présente saison, ce qui est 56 pour cent de plus qu’au cours de la même période en 2017.

Dans l’ensemble, le tonnage transporté dans le port à la fin de juillet dépassait les 4,7 millions de tonnes métriques, soit 20 pour cent de plus qu’à la fin de l’année en 2017.

Ian Hamilton, président et chef de la direction de l’administration portuaire de Hamilton, a déclaré : « Les denrées qui passent par les quais du port témoignent du rôle du transport maritime dans certaines industries clés qu’on retrouve dans le sud de l’Ontario, comme les aciéries et les autres usines de fabrication avancée, l’agriculture, la construction et la pétrochimie. »

Une nouvelle étude publiée en juillet révèle que les cargaisons destinées aux ports sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent génèrent 60 milliards de dollars canadiens d’activité économique en plus de créer 328 500 emplois en Ontario et au Québec. Les résultats comprennent les marchandises transportées sur les Grands Lacs, sur la Voie maritime du Saint-Laurent, ainsi que dans le bas Saint-Laurent.

Voyez l’étude complète sur le site à l'adresse http://www.marinedelivers.com/sites/default/files/documents/EcoImp-ES-f-WEB-FINAL.pdf et notre document infographique au sujet des résultats :

Flickr – Téléchargez les photos montrant le transport maritime sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent à l'adresse

https://www.flickr.com/photos/marinecommerce/39879651892/in/album-72157657049769546/

Au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 130 intervenants de l’industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d’importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre préconise une politique et une réglementation sécuritaires, durables, harmonisées et concurrentielles qui reconnaissent les avantages considérables du transport maritime sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent, ainsi que dans les régions côtières et arctiques.

Relations avec les médias

Julia Fields
Chambre de commerce maritime
613-294-8515

jfields@cmc-ccm.com