Promo Block

 

Le transport maritime sur les Grands Lacs et le Saint-Laurent - un élément essentiel à la croissance, au commerce et à l'emploi

January 19, 2017

Une augmentation des investissements dans les infrastructures du Canada et des États-Unis viendrait accroître les possibilités de croissance

COMMUNIQUÉ - Dans un discours qu'il a prononcé aujourd'hui à Toronto, Bruce Burrows, le nouveau président de la Chambre de commerce maritime, a qualifié les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent de moteur essentiel à une croissance durable qui profiterait de l'augmentation des dépenses consacrées aux infrastructures au Canada et aux États-Unis.

« Je crois que ce secteur recèle un potentiel inexploité considérable qu'on pourrait libérer afin d'accroître le trafic maritime à un coût moindre. Je suis convaincu que la navigation intérieure et côtière au Canada et aux États-Unis présente une capacité de croissance incroyable. De plus, les conditions économiques et politiques actuelles sont propices à la réalisation d'un tel but, » de dire Burrows lors du déjeuner annuel de la Chambre dont le thème était « Le transport maritime est efficace, sécuritaire et durable. Le transport maritime est essentiel à la croissance, au commerce et à la création de nouveaux emplois. »

Burrows, qui est entré dans ses nouvelles fonctions en décembre, a fait référence aux promesses du président désigné Donald Trump, ainsi qu'aux plans du gouvernement du Premier ministre Trudeau qui souhaite investir massivement dans les dépenses consacrées aux infrastructures.

« Les nouveaux investissements dans les infrastructures entraîneront une augmentation du volume de matières acheminées sur les Grands Lacs, sur le Saint-Laurent et sur nos côtes. Les investissements dans les brise-glace, les voies navigables, les écluses et les infrastructures portuaires, ainsi que dans la prestation plus efficace des services de navigation maritime libéreraient le plein potentiel durable du transport maritime. »

Burrows a souligné que tout porte à croire à une diminution de la bureaucratie et des droits commerciaux sous le président Trump et il espère que l'administration américaine travaillera en étroite collaboration avec le gouvernement canadien pour s'attaquer au « ramassis de règlements qui régissent présentement les eaux binationales à l'intérieur desquelles nous évoluons».

Il a également insisté sur le fait que l'avantage écologique du transport maritime augure bien dans l'univers actuel où les gens sont préoccupés par les questions environnementales et climatiques. « Grâce à nos navires éconergétiques, notre empreinte de carbone est inférieure à celle que laisse le transport routier ou ferroviaire. De plus, nous bénéficions d'un faible niveau de congestion comparativement aux autres corridors commerciaux d'importance. Le transport maritime représente une alternative attrayante pour les gouvernements déterminés à assurer l'avenir du transport durable et capables d'en faire encore plus pour accélérer le progrès sur les plans économique et environnemental. »

Le président de la CCM Wayne Smith s'est également adressé à l'auditoire en précisant que la fusion récente de la Chambre avec l'Association des armateurs canadiens arrivait à point nommé.

Smith explique : « Dans l'actuel contexte d'une augmentation du nombre de règlements et des coûts du transport, il est évident que nous devons mieux coordonner et consolider les efforts de défense de notre industrie et créer de nouveaux partenariats tout en consolidant les relations actuelles entre les entreprises, le gouvernement et les intervenants de l'industrie maritime en Amérique du Nord.

Le déjeuner, qui est un événement de prestige organisé au cours d'une semaine consacrée aux réunions dans l'industrie, a attiré une foule de plus de 200 hauts dirigeants du Canada et des États-Unis dans les domaines, comme l'expédition, l'industrie et l'agriculture, ainsi que des représentants des gouvernements fédéraux, provinciaux et locaux. Stuart Rothenberg, un des analystes et commentateurs politiques les plus respectés de Washington, agissait à titre de conférencier principal. Rothenberg est rédacteur et fondateur du Rothenberg Political Report, et éditorialiste hebdomadaire auprès du Washington Post, sans compter qu'il est souvent l'invité du réseau national de télévision.

 

-30-

 

Au sujet de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente au-delà de 150 intervenants de l’industrie maritime, incluant des expéditeurs canadiens et américains d’importance, des ports, des terminaux, ainsi que des fournisseurs de services maritimes et des propriétaires de navires canadiens et étrangers. La Chambre a fusionné avec l'Association des armateurs canadiens pour ainsi combiner nos ressources et promouvoir un climat de réglementation efficace qui favorise une industrie maritime à la fois forte et concurrentielle au profit de tous les intervenants de l'industrie dans la région binationale des Grands Lacs et du Saint-Laurent, ainsi que le long du littoral maritime et sur les côtes nordiques. Basée à Ottawa, Canada, l'entité fusionnée continuera de porter le nom de Chambre de commerce maritime.

 

Relations avec les médias

Julia Fields

Chambre de commerce maritime

613-294-8515