Promo Block

 

Augmentation des expéditions de 20 % alors que les voies d’eau soutiennent la croissance économique

July 19, 2017

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

19 juillet 2017 – Les expéditions de marchandises totales sur la Voie maritime du Saint-Laurent augmentent de 20 pour cent cette année alors que l’autoroute maritime soutient la croissance des affaires dans divers secteurs de l’économie nord-américaine.

Selon la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent, les cargaisons totales du 20 mars au 30 juin se sont élevées à 12 millions de tonnes métriques – deux millions de plus qu’à la même période en 2016.

« Les expéditions maritimes reflètent les conditions économiques nord-américaines et mondiales dans des industries comme la fabrication automobile, la construction, les mines et l’agriculture.  Les volumes ont augmenté dans pratiquement chaque catégorie, du minerai de fer au grain, en passant par le sel de voirie et les matériaux de construction, comparativement au printemps dernier, a dit Terence Bowles, le président-directeur général de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent.  L’expédition par les Grands Lacs et la Voie maritime soutient la croissance économique nationale et le commerce international de toutes les provinces au Canada en offrant un transport fiable, efficient et durable. »

Les expéditions de grain totalisaient 2,4 millions de tonnes métriques, une augmentation de 14 pour cent, les navires transportant une importante quantité de grains des Prairies et de l’Ontario de la récolte automnale vers les marchés étrangers.

G3 Canada est une société céréalière en pleine croissance qui investit considérablement dans les installations de manutention à divers points le long de la Voie maritime du Saint-Laurent.  En juin, le personnel et les clients de G3 Canada, ainsi que d’autres dignitaires, se sont réunis pour célébrer l’ouverture du nouveau terminal de G3 de 50 millions de dollars au Port de Hamilton.   Le terminal est le point central de l’entrée de G3 sur le marché de la manutention du grain du sud de l’Ontario.  G3 Hamilton utilise une technologie qui maximise la rapidité de chargement et de déchargement.

« Un élément fondamental du nouveau terminal est l’accès à la Voie maritime du Saint-Laurent, car le but visé est de faire en sorte que les navires des Grands Lacs et à l’arrivée envoient des marchandises par l’intermédiaire de cette installation.  La Voie maritime du Saint-Laurent est d’une importance stratégique pour l’infrastructure de G3 dans l’Ouest canadien, et pour nos installations à Hamilton, à Québec et à Trois-Rivières, a dit Karl Gerrand, PDG de G3 Canada Limited.  La Voie maritime est essentielle à l’expansion de nos exportations de grain canadien vers les marchés mondiaux.  G3 Hamilton a chargé son premier navire en juin et se prépare à un automne occupé alors que les agriculteurs vont commencer à récolter les cultures de cette année. »

Le cumul annuel des expéditions de minerai de fer s’élevait à 2,8 millions de tonnes métriques, une augmentation de 65 pour cent par rapport à 2016.  Les transporteurs canadiens chargent du minerai de fer américain aux ports et aux quais du Minnesota afin de l’expédier par l’intermédiaire de la Voie maritime du Saint-Laurent au Port de Québec, où il est transféré dans de gros navires océaniques pour être apporté au Japon et en Chine.

Les expéditions de vrac solide (notamment de la pierre, du ciment, du gypse, du sel de voirie et de la potasse) du 20 mars au 30 juin totalisaient 3,4 millions de tonnes métriques, une augmentation de 17 pour cent comparativement à la même période l’année dernière.  Les expéditions de marchandises générales, dont les lingots d’acier et d’aluminium spécialisés destinés aux industries de l’automobile et de la construction, ont atteint 1,1 million de tonnes métriques, une hausse de 29 pour cent.

Le commerce entre le Port de Thunder Bay et l’Ouest canadien a été solide en juin.  Depuis le début de l’année, 3,15 millions de tonnes métriques de marchandises ont été déplacées sur les quais de Thunder Bay, ce qui est de 16 pour cent supérieur à la moyenne de 10 ans.  Les expéditions de la principale marchandise du port, le grain des Prairies, sont bien au-delà de la normale (2,5 millions de TM par rapport à 2,2 millions de TM).

Tim Heney, le PDG de l’Autorité portuaire de Thunder Bay, a ajouté : « La potasse a aussi été l’un des points saillants de 2017 jusqu’à présent à Thunder Bay.  Au 30 juin, les expéditions de potasse représentaient le double des quantités habituelles, et étaient près de trois fois supérieures à celles de la même période l’année dernière (252 000 TM et 90 000 TM).  Il y a eu une forte augmentation des exportations directes vers le Brésil et l’Europe par navires océaniques.  Thunder Bay est le seul point de chargement de potasse du réseau des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent. »

Le terminal Keefer du port a aussi connu un mois très réussi.  On y a manutentionné diverses marchandises de dimensions exceptionnelles comme des transformateurs électriques, des composantes d’éoliennes, des convoyeurs, des bâtiments modulaires et une grosse expédition de poutres et de rails d’acier.  À l’exception des bâtiments modulaires, qui étaient destinés à l’étranger, ces marchandises ont été déchargées dans la vaste aire de dépôt du terminal Keefer avant d’être transférées pour être transportées par camion et par train vers l’Ouest canadien.

 

###

 

À propos de la Chambre de commerce maritime

La Chambre de commerce maritime est une association binationale qui représente plus de 130 intervenants de l’industrie maritime, dont les principaux expéditeurs, ports, terminaux et fournisseurs de services canadiens et américains, ainsi que des armateurs nationaux et internationaux.  La Chambre a fusionné avec l’Association des armateurs canadiens, combinant les ressources afin de soutenir un cadre réglementaire qui encourage une industrie maritime forte et concurrentielle pour le bien de tous les intervenants dans la région binationale des Grands Lacs et du Saint-Laurent et le long des côtes est et ouest.  Basée à Ottawa, au Canada, l’entité fusionnée continuera de s’appeler la Chambre de commerce maritime.

 

Contact médias :

Scott Stein

Leonard & Finco Public Relations, Inc.

(920) 965-7750, poste 157